« Ce qu’il reste après tout » de A.L. JEAN

Ma note:

10/10

4ème de couverture:

À l’aube de leur vingtième anniversaire de mariage, Victoire et Clément n’ont en apparence plus rien en commun. La vie et ses épreuves les ont progressivement éloignés et leurs trois enfants semblent être le dernier lien qui les retient encore un peu l’un à l’autre.
Une crise sanitaire sans précédent vient pourtant bouleverser leur quotidien et les amène à reconsidérer complètement leur façon de vivre…
Entre la crise d’adolescence de leurs aînés, l’immaturité affective de leur petite dernière et les infranchissables silences qui les séparent, parviendront-ils à passer outre les blessures du passé pour enfin réussir à se retrouver ?

Et si la vie vous offrait une chance de tout recommencer, seriez-vous prêts à la saisir ?


Un très joli coup de cœur pour ce roman qui me ressemble car à de nombreuses reprises je me suis reconnue , j’ai reconnue ma propre famille durant ce premier confinement. Leurs doutes c’étaient les miens, leurs angoisses c’étaient les miennes, leurs questions je me les étaient posées. Oui, cette famille c’était comme la mienne . Vous commencez à connaitre mon amour pour les personnages bien travaillées , réalistes et là c’est le jackpot. Comment ne pas se reconnaitre à travers eux? Alors je vous vois venir avec vos airs de « encore un livre sur le confinement , next! » Et bien ce serait une grave erreur de passez à coté de ce roman remplie de sincérité et de douceur. Croyez moi de ce dire « je ne suis pas seule à avoir penser ou réagit comme ça » ça fait du bien. De plus , ce roman m’a d’autant plus touchée car elle aborde plusieurs thèmes qui sont d’actualité chez moi , notamment avec le personnage de Manon qui à le même âge que ma fille et qui elle aussi à des soucis de langage et d’énurésie.

On a chacun vécu le confinement à sa manière , on a tous eu peur à un moment donné puis se retrouver enfermer ensemble 24h/24h ça pouvait être grandement pénible. Il a fallu s’occuper des devoirs (heureusement pour moi, ma fille n’était qu’en Petite Section, donc ce n’était pas trop compliqué) mais aussi il a fallu réapprendre à cohabiter tous ensemble , chez nous on s’est découvert un petit talent pour le dessin et on a redécoré entièrement la chambre de ma fille avec ses personnages préférés. Tous ces moments ils resteront gravés à jamais dans nos cœurs car on y a prit beaucoup de plaisir et de moments de franche rigolades. Autre moment marquant ce fût de devoir fêter les 1ans des jumeaux sans famille, j’étais vraiment triste pour eux mais ça ne nous a pas empêcher de faire appel à une personne pas loin de chez nous qui a réalisé de très beaux et bons biscuits . Nous n’étions pas tous réunis mais les appels vidéos, les messages nous ont réconforté . Et comme dirait mon mari le plus important c’était qu’on soit au moins tous les 5 ensemble et en bonne santé.

« Ce qu’il reste après tout » c’est plus qu’un livre sur le confinement , c’est tout ce que représente une famille.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :